On le sait : Paul Banks n’est pas une bête de scène. Il n’empêche, un concert d’Interpol reste toujours un incontournable, encore plus lorsqu’il s’agit de la seule date Française de l’été. Nous avons retrouvé le son si spécifique des New-Yorkais, avec un enchaînement des plus grands classiques « If You Really Love Nothing » , « Evil » , « All The Rage Back Home » , mais aussi une nouveauté avec « Fine Mess » de leur tout dernier EP.  Une fin en beauté avec l’incontournable « Roland » pour un concert très dense qui aura ravi les spectateurs qui auront fait l’effort de rester en cette fin de festival.

Revivez en images quelques temps-forts de cette édition :