Histoire

Black Francis est le fondateur et le leader charismatique du groupe. Né en 1965 à Long Beach (Californie), Charles Michael Kitridge Thompson décide, un matin de mai 1985 alors qu’il se trouve à Porto Rico depuis quelques mois, de rentrer et de fonder un groupe. De retour à Boston, il réussit à convaincre Joey Santiago de quitter la fac pour le rejoindre. Ils passent alors une petite annonce dans un journal : « cherche bassiste entre Hüsker Dü et Peter, Paul and Mary ». Ils n’eurent qu’une seule réponse, celle d’une jeune fille de Dayton dans l’Ohio, Kim Deal.

Peu de temps après elle proposera au groupe un batteur nommé David Lovering. Nous sommes en juillet 1986 et l’histoire peut commencer. Ivo Watts (label 4AD) tombe sous le charme de leur première démo « the purple tape » et en octobre 1987 sort le 8 titres « come on pilgrim »

Six mois plus tard, en mars 1988 les Pixies entrent en studio avec Steve Albini pour « Surfer Rosa ». L’album atteint rapidement les sommets des charts indépendants et est élu meilleur LP de l’année par le Melody maker. Exit Steve Albini pour le 3ème album, c’est avec Gil Norton (producteur de Wet Wet Wet) que les Pixies feront équipe. Le single « monkey gones to heaven » sort au début de l’année 1989, un mois avant « Doolittle ». Avril 1989, les Pixies entament une nouvelle et longue tournée en Europe. Ils font l’unanimité, leur popularité grandit mais on commence à déceler quelques signes évidents de fatigue. Ils n’iront d’ailleurs pas au bout de cette tournée. Doolittle est tout de même élu album de l’année.

Au début de l’année 1990, le groupe décide de s’accorder un moment de répit. Black Francis achète une cadillac jaune et traverse les Etats Unis. Kim Deal sort « pod » avec les Breeders… Pourtant en juillet 1990, tout est oublié et le groupe sort « velouria » en single. Bossanova arrive un mois plus tard avec le changement de son que l’on sait. L’album reste tout de même un succès. Mais lors de la tournée accompagnant cet LP, Kim Deal sort de sa réserve et dévoile ses velléités d’indépendance. Le compte à rebours est alors lancé, revers de médaille prévisible à la main mise quasi dictatoriale de Black Francis sur le groupe.

Un dernier album verra tout de même le jour en 1991, « trompe le monde« . Et c’est le 14 janvier 1993 que les Pixies décident de se séparer. Joey Santiago et Dave Lovering fondent The Martinis. Ils reviennent en 2004 pour l’argent comme ils le disent pour une tournée gigantesque.

Discographie

lp

Come On Pilgrim 1987
Surfer Rosa 1988
Doolittle 1989
Bossanova 1990
Trompe Le Monde 1990
Death To The Pixies 1997
Pixies at the BBC 1998
Complete B Sides 2001
Pixies (The Purple Tapes) 2002
Wave of Mutilation: Best of Pixies 2004

L’album indispensable

COME ON PILGRIM/SURFER ROSA

Sans la découverte des pixies au début des 90’s et de cet album il n’y aurait pas eu Pop is on Fire.

Tracklist :
1. Bone Machine
2. Break My Body
3. Something Against You
4. Broken Face
5. Gigantic
6. River Euphrates
7. Where Is My Mind?
8. Cactus
9. Tony’s Theme
10. Oh My Golly!
11. Vamos
12. I’m Amazed
13. Brick Is Red
14. Caribou
15. Vamos
16. Isla De Encanta
17. Ed Is Dead
18. The Holiday Song
19. Nimrod’s Son
20. I’ve Been Tired
21.Levitate Me

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *