Retour en images sur le concert de Pete Doherty à Nantes

Avec la sortie à venir de son prochain album « Hamburg Demonstrations » prévue la semaine prochaine, Pete Doherty était de passage hier à Nantes. Revivez en images notre soirée au Stereolux.

pete_01

Nous ne savons jamais à quoi nous attendre avec lui sur scène, il se montre parfois à côté de ses pompes, ou parfois génial, notamment cet été aux Vieilles Charrues avec les Libertines. Nous avons eu le droit hier à une prestation solide (plus de 2 heures de concert), mais aussi très décousue : en résumé un Pete toujours aussi imprévisible !

pete_02

Après une attente en mode cinéma devant un film projeté, le concert démarre fort avec le tout nouveau « I Don’t Love Anyone (But You’re Not Just Anyone) » suivi très rapidement… d’un léger malaise dans le premier rang.

pete_03

Le set aura été marqué par une demi-douzaine de titres du prochain opus, mais aussi quelques classiques issus de ses autres projets, comme « Fuck Forever » des Babyshambles ou « Up The Bracket » des Libertines, un cocktail idéal pour faire monter la température ambiante.

pete_04

pete_05

Nous noterons aussi les quelques breaks : hommage musical à Leonard Cohen avec un « Hallelujah » improvisé, distribution de vin rouge au public, jets aléatoires de micros, petite pause entre deux verres pour récupérer des gélules de méthadone envoyées depuis le public : Pete répond « j’ai arrêté depuis trois semaines et demi » , serait-il devenu plus sage ?

pete_06

pete_07

Nous remarquerons par ailleurs le venue sur scène de Orelsan à trois reprises pour des contributions pas forcément convaincantes : autant dire que nous aurions préféré la présence en guest de Carl Barat comme un peu plus tôt dans la semaine au Bataclan…

pete_09

pete_08

Il y aura eu pas mal d’improvisations tout au long de la soirée (il suffit de voir la différence avec ce qui était prévu sur la setlist scotchée sur scène), de la musique à l’instinct et sans prise de tête, ce qui n’est peut-être pas un mal !

pete_10

pete_11

Le concert se termine après un excellent rappel qui s’est très longtemps fait attendre, puis un second à la surprise de tous, la salle s’étant partiellement vidée et les roadies ayant commencé à tout ranger… Au final il y aura sans doute eu des imperfections, mais un plaisir général et communicatif avec Pete et sa bande.

pete_12

Retrouvez nos photos de cette soirée…

Grand merci à l’équipe du Stereolux pour leur accueil.




Previous post

Mythos 2017 : Rodolphe Burger, Naive New Beaters, Keren Ann, Vincent Delerm...

Next post

Treize, un nouveau festival à Rennes en janvier 2017

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *