11 questions au Walrus, bar disquaire parisien

Ouvert depuis un an et demi, le Walrus est un bar disquaire indie pop rock du 10ème.

Le plus, un bar, des places assises où se poser, lire…
On peut se procurer chez Walrus (34 ter rue de Dunkerque, Paris 10), des disques neufs en CD et vinyles (pop, rock, folk indépendant en majorité…), des livres, des sacs, des tee-shirts, des posters et sérigraphies de concerts, des platines… et bien sûr boire un verre !

walrus1
Un client heureux qui vient d’acheter le magnifique dernier album de The Apartments !

walrus2

Le fait d’avoir un bar permet de sécuriser le business car l’économie du disque est, comme tout le monde le sait, fragile. 

walrus1D’où est né le projet du Walrus ? Comment vous est venue l’idée d’allier bar et boutique ?
Le projet est né du fait de plusieurs constats : un marché du vinyle croissant, l’absence d’un endroit ouvert et multi-activités autour du disque et le désinvestissement ou la disparition des grandes enseignes de la musique. Le fait d’avoir un bar permet de sécuriser le business car l’économie du disque est, comme tout le monde le sait, fragile. Au-delà de l’aspect financier, le côté café rassemble une multitude de clients différents, qui ne seraient peut-être pas venus si nous faisions uniquement du disque.

Combien êtes-vous ?
Nous sommes deux, Julie et moi-même Caroline.

Depuis un an, vous avez agrandi votre partie vinyles (3500 références), et réduit celle des cd ?
Absolument, les ventes du CD déclinent au bénéfice du 33 tours.

Vous avez beaucoup de bacs vinyles, vous n’officiez qu’en indie pop rock ou peut-on trouver d’autres styles ? Et y aura-t-il de l’occasion un jour ?
Essentiellement du rock indé des 80’s à maintenant. Quelques rééditions, un peu d’électro, de musique world et de hip-hop. Pour l’occasion, ce n’est pas prévu pour le moment, il s’agit d’un marché particulier !

Que peut-on trouver d’autres ?
Des livres, des affiches, des T-Shirts, les magazines Gonzaï ou Abus Dangereux.

Vous organisez pas mal de showcase… Les prochains noms ?
Les énergiques Cheap Riot (en concert semi-acoustique gratuit le samedi 14 novembre à 19h), la folk délicate de Puzzle Muteson (mercredi 18 novembre à 19h30), la soirée des 20 ans de Tricatel (avec Bertrand Burgalat le 20 novembre), un blind-test de Noël, la pop dansante de Charlotte & Magon et encore plein de choses 🙂

Jarvis Cocker vient régulièrement dans le quartier, et parfois au Walrus.

walrus2Quels souvenirs gardez-vous de la rencontre avec Jarvis Cocker de Pulp ? (oui on est curieux et… envieux)
Jarvis vient régulièrement dans le quartier, et parfois au Walrus. Il préparait au magasin une émission sur la fête de la musique pour la BBC6. Il est charmant.

Ca fait plus d’un an et demi que vous êtes ouverts. Un 1er bilan ? La concurrence entre disquaires, avec le web, ne vous effraie pas ?
Le bilan est très positif, et le quartier bénéficie d’un fort attrait musical car nous y sommes plusieurs disquaires. Nous défendons un commerce de proximité, et ne jugeons pas le web comme un concurrent direct, même si nous sommes vigilantes sur l’offre et les prix qui y sont pratiqués.
Et nous espérons bien mettre sur notre site www.the-walrus.fr avant Noël notre stock disponible pour de la réservation en ligne.

Est-ce que l’on aura l’occasion de vous croiser sur des festivals et quels sont vos festivals préférés ?
On espère bien, nous avons déjà eu quelques expériences hors les murs. Nos festivals préférés ? Pitchfork, et Coachella rêvé !

En plus d’être un lieu où l’on vient écouter, découvrir des artistes, acheter de la musique, boire un verre et manger un bout, vous avez d’autres projets ?
Plein, mais nous avons comme priorité d’implanter solidement le Walrus comme il est dans un premier temps.

Quels sont vos coups de coeur dans les sorties musicales de cette année ?
Les Liminanas. Le nouveau Fuzz, ou Bantam Lyons par exemple.

Le Walrus
34 ter rue de Dunkerque, 75010 Paris
Tél. : 01 45 26 06 40
Du mardi au jeudi de 9h à 21h (22h le vendredi), le samedi de 10h à 22h et le dimanche de 14h à 19h
Métro ligne 2, 4 et 7. Stations Anvers, Barbès Rochechouart, Gare du Nord ou Poissonnière.

Plus d’infos sur le fb ou le site du Walrus.




Previous post

Les Inrocks Philips 2015 à voir en direct sur Culturebox

Next post

Dans le casque : la pop des londoniens de Zooz

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *