Interview de Baxter Dury au Festival Beauregard

itwBaxter1

C’est au milieu d’une partie improvisée de golf que nous avons eu le bonheur de retrouver Baxter Dury pour une rapide interview.

Retour sur cet agréable moment…

(Nous le rejoignons en train de tenter quelques putts, alternant les exclamations « rubbish », « better », etc.)

itwBaxter3

Nous avons eu l’occasion de te voir régulièrement en France (Route du Rock hiver et été, les Indisciplinées, les Inrocks, etc.), est-ce qu’il y a quelque-chose avec la France ?

Je suppose oui, je ne sais pas pourquoi…

Est-ce qu’il y a quelque-chose de spécial pour toi ?

Oui j’aime bien, et toi tu aimes ? (rires) Je pense que c’est relativement simple, un endroit sympa où être.

Ton dernier album « It’s a pleasure » a notamment connu un grand succès, comment l’as-tu vécu ?

Si je me sentais bien par rapport à ça ?

As-tu été surpris ?

Non (rires)

Le précédent album « Happy Soup » avait aussi connu un succès, c’est toujours dur de confirmer…

Tu sais, ils sont bons pour des raisons différentes, et certains sont de la merde pour des raisons différentes… Je ne sais pas, je pense que nous ne faisons que continuer et nous ne préoccupons pas trop de ça, je n’ai pas cette arrogance.

Sur la dernière tournée tes deux choristes étaient Françaises, est-ce toujours le cas ?

Il n’y en a maintenant qu’une, elle est Française oui. Elle s’appelle Fabienne (NDLR : Fabienne Debarre).

Comment en êtes-vous venus à collaborer ?

Son groupe We Were Ever Green assurait nos premières parties et nous sommes devenus amis.

Tu joues aujourd’hui en festival, as-tu une préférence entre un concert dans une petite salle où les gens te connaissent et viennent te voir, et un cadre comme celui-ci où les gens ne te connaissent pas forcément et peuvent avoir l’effet de surprise ?

Les grands concerts sont amusants. Tu as en plus la chance de pouvoir aller partout. En fait ça dépend aussi d’où se déroule le concert.

itwBaxter2

(Baxter rate un putt, et s’exclame « it never happened ! »)

Tu as un style très « british » sur scène, c’est quelque chose de naturel ?

Je me laisse simplement aller…

Nous sommes aujourd’hui au Festival Beauregard, y as-t-il des groupes que tu comptes aller voir ?

Je ne suis malheureusement pas là assez longtemps, mais il y a des amis à moi aujourd’hui : Alt-J, Etienne de Crécy, etc.

(Il retente un putt en direction de la terrasse, de mieux en mieux !)

Tu ne restes pas pour les voir ?

Non nous devons y aller… Tu sais il y a les grèves avec l’Eurotunnel. Je suis assez socialiste : je suis pour les grèves mais pas quand elles m’affectent… donc je ne suis plus socialiste ! (rires)

itwBaxter5

Sinon quels sont les groupes intéressants que tu as entendu récemment ?

J’aime les groupes Anglais : Sleaford Mods, Fat White Family, etc.

Fat White Family, nous les avons vus l’an dernier à la Route du Rock…

Ils sont cinglés !

Concernant la suite, quels sont tes projets à venir, il te reste des concerts ?

Il en reste quelques-uns ce mois-ci, et après je commencerai à écrire un nouvel album. Je termine le 18 juillet au « Montreux Jazz Festival ».

Tu vas jouer des nouveaux titres sur scène aujourd’hui ?

Je ne pense pas non, pas ce soir.

Pour finir, as-tu un vin rouge spécial de prévu pour ce soir ?

J’espère… Je ne sais pas mais j’aime beaucoup !

A chaque fois qu’on te voit, tu prévois ta bouteille…

Oui c’est une sécurité !

Merci beaucoup pour ces quelques minutes !

itwBaxter4

Propos recueillis par Sylvain P et Gaël LT.




Previous post

Ought, nouvel album en septembre (un 1er titre à écouter)

Next post

A écouter - Crayon Fields - She's My Hero

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *