Conférence de Django Django au Festival Beauregard

confDjango1

Nous étions présents pour la conférence de presse organisée par l’équipe du Festival Beauregard pour Django Django, une dizaine de minutes pleines de sourires et de bonne humeur !

Nous sommes en compagnie de Vincent (guitare), Dave (batterie), Jim (basse) et Tommy (synthé)…

confDjango2

Nous avons dû attendre 3 ans pour ce deuxième album, pourquoi une telle attente ?

En fait le premier album est sorti en plusieurs fois selon les pays, tous les trois mois. Ça nous a finalement pris du temps avec des promos et tournées à assurer successivement en Grande-Bretagne, Etats-Unis, France, Australie, Espagne, etc. Tout s’est construit dans le temps. Une fois que nous avons terminé cela, nous avons pu nous concentrer sur un nouvel album, cela nous a pris six mois avec notre façon de travailler.

C’est difficile de définir le genre musicale de Django Django. C’est un peu comme les Talking Heads qui avaient l’habitude de faire des choses différentes… Comment vous décririez ce que vous faites ?

confDjango3

Je pense que c’est mieux de ne pas essayer de nous mettre une étiquette. Nous écoutons tant de styles musicaux différents : folk, hip-hop, techno, etc. Je ne pense pas qu’on corresponde à une catégorie, c’est important d’avoir la liberté de faire ce que l’on veut. C’est un peu comme la nourriture, des fois tu veux de la pizza, des fois tu veux du mexicain… C’est ennuyeux de manger chaque jour la même chose, tu veux pouvoir manger ce que tu veux. Là on veut pouvoir faire la musique que l’on veut, on ne va pas rentrer dans le jeu de la catégorisation.

Votre premier album avait beaucoup de hits comme Firewater ou Default, comment le public réagit au nouveaux morceaux de « Born Under Saturn » ?

confDjango4

Jusqu’à maintenant c’est très positif. C’est notre deuxième festival en France après le « We Love Green », et on a été surpris du retour des gens par ici. Les retours des fans sont bons, ceux de la critique aussi, c’est vraiment positif.

Si vous pouviez avoir votre propre festival, quels groupes voudriez-vous avoir ?

Fleetwood Mac, Prince, Uncle John & Whitelock.

Sur une biographie sur Because Music, vous êtes considérés comme un « bedroom band ». Que pensez-vous de cette catégorisation ?

Je pense que la personne a lu que nous avions fait notre album dans une chambre, et il s’est dit que c’était un bel angle pour parler de nous « ah ce groupe a fait l’album dans une chambre« . Mais en fait c’est la chose naturelle à faire… En Grande-Bretagne, et peut-être d’une manière générale, il y a une tradition à domicile. Les gens font de la musique dans leur chambre, notamment pour la dance, la techno, le jungle, hip-hop, etc. Les gens utilisent leur chambre parce qu’ils n’ont pas nécessairement la possibilité d’aller en studio. C’est pareil pour nous, nous n’avons pas dépensé d’argent chez nous. Nous avions l’ordinateur dans la chambre, et la table de son sur le lit, et nous avons fait le disque. Vous pouvez faire un album dans le jardin, dans la salle de bain, chaque pièce est une pièce… ça n’a pas vraiment de sens de catégoriser ainsi.

confDjango5

Comment vous préparez-vous pour le concert ?

Tommy repasse ses chaussettes. Il commence à avoir des problèmes de prostate, donc il va aux toilettes avant les concerts (rires)
Plus simplement, on se ballade dans le coin en attendant.

Pour finir, vous vous êtes rencontrés aux beaux-arts, que faisiez vous ?

Architecture, peinture, peinture et… peinture.

Est-ce que vous continuer l’art en marge de la musique ?

Oui nous faisons les vidéos et les couvertures de nos albums.

Merci à vous !

 

confDjango6




Previous post

Yuck de retour et un 2ème morceau pour Girls Names

Next post

Festival BBMix (27 au 29 nov) : Half Japanese, Wire, Disappears...

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *