5 groupes à ne pas manquer au Festival Beauregard

Le Festival Beauregard, c’est cette semaine ! Si l’affiche semble d’une manière générale moins « indie » que les précédentes éditions, il reste néanmoins de quoi se faire plaisir avec plusieurs incontournables.

beauregard2015-logo

Voici les 5 concerts que nous vous conseillons de ne pas manquer :

Baxter Dury

Vendredi 3 juillet – 18h05/19h00

Nous commençons à nous habituer à voir le dandy Anglais dans la région (Route du Rock hiver et été, Festival des Indisciplinées, Festival des Inrocks, etc.) mais c’est toujours un plaisir. Après un très bon LP « It’s a Pleasure » sorti l’an dernier, nous avons hâte de retrouver sur scène le bagou charmeur de Baxter Dury.

Dominique A

Vendredi 3 juillet – 20h10/21h10

Là encore ce n’est pas une grande nouveauté pour nous (il était même déjà présent à Hérouville Saint-Clair lors de l’édition 2012), mais là encore nous ne nous en lassons pas. Outre ses grands classiques, nous nous ferons une joie de découvrir en live les compositions de Éléor, son album sorti en mars dernier.

Johnny Marr

Samedi 4 juillet – 19h35/20h35

Même s’il dépasse maintenant la cinquantaine, cela reste toujours un événement de pouvoir voir le co-fondateur des mythiques Smiths. Dernièrement, si nous avions plutôt pris l’habitude de voir l’ex-compère de Morrissey dans de multiples collaborations (Modest Mouse, Cribs, etc.), c’est en son propre nom qu’il a sorti coup sur coup deux opus (The Messenger en 2013 et Playland en 2014) : des compositions très électriques pour ce guitariste qui reste une référence !

Django Django

Dimanche 5 juillet – 18h05/19h05

C’est l’un de nos coups de cœur de ce début d’année 2015 ! Après un premier LP éponyme déjà prometteur sorti en 2012, les Anglo-Irlando-Ecossais viennent de sortir en mai dernier « Born Under Saturn » : un véritable petit bijou. Un groupe toujours difficile à qualifier, mêlant sonorités dansantes, psychédéliques, folks, indie et électro, mais avec une direction toujours concise pour nous offrir ces sonorités si entêtantes. L’art de mélanger des références très rétro et un esprit très inventif.

Timber Timbre

Dimanche 5 juillet – 22h25/23h25

Cette heure tardive en mode « festival » n’est pas forcément une bonne nouvelle pour les très mélancoliques Timber Timbre. Cela reste pourtant un rendez-vous à ne pas manquer : portés par la voix sans pareil de Taylor Kirk (souvent comparé à Léonard Cohen), les Canadiens pourraient nous offrir un set bouleversant, comme ils aiment le dire « sombre mais pas déprimant ».

Outre cette sélection très subjective, nous ne manquerons de suivre avec attention les performances de Gomina, Alt-J, Jungle, The Strypes, 2ManyDjs, Etienne Daho, etc.




Previous post

A Grave With No Name + Marble Arch @Espace B - Jeudi 02 Juillet

Next post

Dominique A, La mémoire vive, docu mercredi en salle

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *