Les images des 2 soirées du Festival des Inrocks à Nantes

L’édition 2014 du festival « Les Inrocks Philips » continue sa tournée qui se termine ce mardi. Les deux soirées Nantaises avaient lieu samedi et dimanche au Stereolux, et nous étions présents ! Retrouvez notre reportage photo de cette édition.

C’est devenu une habitude avec ce festival, nous retrouvons une affiche alléchante. Cette année le samedi s’annonce très rock, le dimanche plus en douceur.

Benjamin Booker

Cela commence très fort avec Benjamin Booker : du haut de ses 25 ans, le Néo-Orléanais envoie du rock qui transpire bon le sud des Etats-Unis. Accompagné d’un batteur et d’un bassiste, nous retrouvons tous les ingrédients du blues, il n’est pas surprenant d’apprendre qu’il s’est récemment vu confier les premières parties de Jack White.

Inrocks2014_01

The Orwells

Pas le temps de refroidir, les Orwells prennent la suite. C’est très rock’n roll, y compris dans l’état d’esprit où la comparaison avec les Black Lips saute aux yeux… pour notre plus grand plaisir ! Quelques échanges avec le public (des « good boy » pour certains, des « fuck » pour d’autres…), un « je-m’en-foutisme » ambiant, quelques imperfections sonores -notamment la voix-, mais un excellent set dans l’ensemble.

Inrocks2014_02

Inrocks2014_03

Parquet Courts

Nous retrouvons ensuite les Texans de Parquet Courts, déjà vus en 2013 à la Route du Rock. Toujours aussi énergiques, Andrew Savage et Austin Brown alternent leurs titres à tendance punk.

Inrocks2014_04

Palma Violets

Dernière étape de cette première soirée, nous quittons les Etats-Unis pour prendre la direction de l’Angleterre avec les Palma Violets. Groupe révélation outre-Manche en 2013 (comme de nombreux autres tombés depuis aux oubliettes…), nous attendions de voir ce que cela pourrait donner en live. Le premier constat : ce groupe a grandit en concert et cela se voit ! Le bassiste-chanteur Alexander « Chilli » Jesson est une véritable pile électrique : il ne tient pas en place. A ses côtés, le guitariste-chanteur Samuel Thomas Fryer est plus sobre, et forme le parfait équilibre pour sortir d’une comparaison simple avec les Clash et tendre par moment vers d’autres références plus glamour comme Nick Cave.

Inrocks2014_05

Inrocks2014_06

Inrocks2014_07

 

The Acid

Reprise en douceur en ce dimanche, avec la pop-éléctro de The Acid. Une atmosphère sombre et mélancolique, complétée de titres en titres par diverses vidéos.

Inrocks2014_08

Nick Mulvey

Nick Mulvey arrive ensuite. Ce chanteur-compositeur a quitté l’Angleterre à 19 ans pour se rendre à Cuba pour étudier l’art, depuis il ne cesse de parcourir le monde. Il en résulte une folk agréable, là aussi très mélancolique. Le public est très réceptif, le charme passe.

Inrocks2014_09

Asgeir

Asgeir prend le relais : ce jeune Islandais de 22 ans chante principalement en Anglais (en Islandais aussi !?). Les titres sont souvent calmes, de temps en temps un peu plus rythmés, ses compositions basées sur sa voix de velours font tout de suite penser à un autre Scandinave : Loney Dear.

Inrocks2014_10

Baxter Dury

Dernière étape de cette édition 2014 : le très attendu Baxter Dury fait son entrée. Comme d’habitude l’Anglais fait le spectacle, discute, explique son plaisir d’être présent et réclame les applaudissements qu’il dit mériter. Nous retrouvons un set se rapprochant de celui entrevu lors de la dernière Route du Rock , avec notamment les succès des derniers « Happy Soup » et « It’s a Pleasure ». Toujours à l’aise sur scène, il clôture parfaitement cette soirée.

Inrocks2014_11

Inrocks2014_12

Nous avons vécu une très bonne édition dans son ensemble : un samedi décapant avec des groupes à suivre, un dimanche plus calme mais néanmoins agréable.

Retrouvez les images de ce week-end au Stereolux :

Merci aux équipes des Inrocks et du Stereolux pour leur accueil.




Previous post

Hellfest (19-21 juin) : Scorpions, Marilyn Manson, Motörhead...

Next post

Ride à l'Olympia et au Primavera sound festival

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *