Avant la Route – Top 5 de la Team de Pop is on Fire

Une nouvelle édition prometteuse de la Route du Rock ! Dans quelques jours, on y sera ! La team vous propose un top 5, ses attentes et espoirs.

rdr2014top5

Stéphane.L

1) Slowdive
Une histoire d’âge et de génération encore une fois. Une génération maintenant quarantenaire qui gobait les perles shoegaze comme des Carensac. Jusqu’à la douce nausée. Après My Bloody Valentine (décevant) et Ride (rêve), on trépigne. Slowdive… Des nappes de guitare, une voix qui s’égare dans la campagne bretonne, et une rythmique semblant frapper sur les murs du fort de Saint-Père… Et peut-être échanger avec eux sur ces histoires de reformation et d’âge, de mélodies lancinantes et d’adolescence à s’en gaver, recroquevillé comme une huître de Cancale dans sa chambre.

1 bis)
Manger donc des huîtres au port de Cancale avec un petit verre de blanc. Mais sans voiture, on reste dans le rêve…

2) Jamie XX
Pour se rattraper. De The XX dont on avait raté le concert il y a quelques années. Depuis, on s’en mord les doigts jusqu’au moignon.

3) Toy
Parce que ça fait du bien par où ça passe. De l’énergie, un groupe qui envoie du bois, les yeux fermés, quitte à se retrouver au Grand Bé à force de courir après le rock comme un dératé. Un peu comme une Carlsberg : ce n’est pas une bière d’abbaye. Mais on ne lui a pas demandé d’en être.

4) Moderat
Quarante ans donc, ou presque, et toujours envie de remuer son popotin de temps en temps. Et à cet âge, Moderat tombe bien : on est un peu regardant sur la qualitoche.

5) Sport Is Not Dead
Journaliste, c’est bientôt la rentrée, alors je me dois de dérouiller mon calepin. Reportage au bord des terrains, totalement subjectif, comme tout bon scribouillard spécialisé dans les ballons. La team de Pop Is On Fire arrive affûtée, favorite. Elle fait peur. A tel point que le fallacieux prétexte d’une « inscription tardive » a été avancé au dernier moment pour nous priver de briller.

Tarplan

Hamilton Leithauser
1) Hamilton Leithauser c’est vraiment la grande classe, après un concert éblouissant avec les Walkmen en 2012, il est de retour (malheureusement à la Nouvelle Vague) pour présenter son album solo « Black Hours » sorti en juin dernier.

2) Cheatahs
Il faudra arriver tôt au fort pour ne pas manquer ce groupe Londonien aux origines très variées (guitariste originaire de Leicester, chanteur Canadien, bassiste Américain, batteur Allemand). Très influencés par le son des années 90, ils viennent tout juste de sortir un premier album éponyme (qui fait suite à 2 EP). Le set s’annonce abrasif et varié, alternant compositions noisy, pop, rock, indie, etc.

3) Protomartyr
Comme les Cheatahs, ils seront eux aussi cantonnés à la scène des Remparts. Ce quatuor nous vient tout droit de Détroit et ça se sent avec au programme un son électrique et une mélancolie ambiante…

4) Baxter Dury
Après des passages dans les éditions hiver de 2006 et 2012, on attend avec impatience le retour du dandy et de son élégance « so British » sur scène.

5) Temples
Une des affiches de cette très belle édition, les Anglais de Temples nagent dans les références psyché et folk du passé. Noël Gallagher et Johnny Marr les ont définis en 2013 comme le meilleur nouveau groupe britannique… rien que ça ! On demande maintenant à voir ce que cela va donner sur scène !

Vincent

François Floret, le patron du festival, le répète souvent en interview : la Route du Rock, c’est la quête permanente de la prog’ parfaite. On ose croire que c’est le cas dans tous les festivals, mais on en doute un peu.

En ce qui me concerne, on ne devrait pas être loin d’atteindre la perfection le jeudi soir, avec l’enchaînement de War on Drugs, Real Estate, Kurt Vile & The Violators, Thee Oh Sees et Caribou. Cinq « groupes » finalement assez hétérogènes, mais qui ont en commun l’essentiel : un songwriting au-dessus de la moyenne ; un son à la fois très spécifique et complètement intemporel ; une classe certaine. Prions pour qu’il ne pleuve pas ce soir-là !

Ceci dit, il y a aussi plein de trucs que j’ai hâte de voir les autres soirs. Citons Protomartyr, Metz, Perfect Pussy, Mac DeMarco, Baxter Dury

Maxime

1) Hamilton Leithauser
En décembre, lors du traditionnel top de fin d’année, j’avais souhaité que les pauses annoncées des Walkmen et de Thee Oh Sees soient les plus courtes possibles. Mes deux souhaits sont en partie exaucés, dès cet été à la Route du Rock. L’album solo du New Yorkais est pour moi l’un des meilleurs sortis cette année. On avait adoré le concert des Walkmen au Fort de St Père. Hâte de voir ce qu’il donne sur scène, mercredi à la Nouvelle Vague.

2) Thee Oh Sees
Eux aussi n’ont pas résisté longtemps avant de reprendre leurs guitares. J’ai eu la chance de les voir l’année dernière lors de la première édition du City Sounds Festival à Paris, consacrée à la scène de San Francisco avec, entre autres, Ty Segall et Moon Duo. Leur énergie est sans limite et les riffs s’enchaînent à toute vitesse. Un groupe de scène, assurément.

3) Portishead
Je n’ai pas encore pu voir les Ecossais de près. De Dummy à Third, la setlist risque bien d’être frustrante mais en aucun cas décevante.

4) Metz
Lorsque l’on attend avec impatience de revoir Thee Oh Sees, les bruyants canadiens de Metz sont forcément sur la liste. Ce sera vendredi 15, sur la scène des remparts, juste après Portishead.

5) Caribou
Caribou représente pour moi deux excellents souvenirs de concert : le premier au For Noise Festival 2010, le second en première partie de Radiohead à Bercy. J’ai été moins emballé pour son projet Daphni mais son nouveau single Can’t Do Without You me rend confiant pour son concert du jeudi 14 août.

Autres attentes : Moderat, Angel Olsen.

Manu

Nouvelle édition de la Rdr… il y a une excitation d’avant festival, le fait d’être à St Malo, tu allies baignades et concerts ! La soirée du jeudi plus particulièrement mais tout s’enchaine ! J’ai hâte en effet de voir Real Estate, Atlas tourne depuis un moment sur la platine, d’entendre Kurt Vile, avec j’espère des anciens morceaux de l’album Smoke Ring for my Halo, de découvrir live Portishead, de se laisser porter par la voix de Beth Gibbons.
J’ai toujours en tête le live de Dan Snaith en 2010, Caribou is back ! Le 1er morceau en écoute du nouvel album Our Love à sortir en octobre est une tuerie de dancefloor ! Et bien sûr The War on Drugs. J’espère des surprises avec Angel Olsen, Cheatahs, Baxter Dury, Mac DeMarco, Slowdive

Sylvain Enfeu

1) Portishead
Des retrouvailles après un 1er concert en 1998 que j’avais d’ailleurs beaucoup aimé (même si j’ai préféré la même année les prestations de Nick Cave (à St Nolff) et Pj Harvey (à St Malo). Il y a surtout ce 1er disque qui en 1994 a réussi l’exploit de mettre tout le monde d’accord, du fan de pop à celui d’électro, chose rare. Et puis il y a cette voix sublime, celle de Beth Gibbons…

2) Slowdive
Juste pour entendre les titres When the Sun Hits ou Alison dans le fort de St-Père, 20 ans après la sortie des albums de Slowdive, minuscule groupe à l’époque. Et pour enfin voir Neil Halstead sur une scène, je suis effectivement un grand fan de ses projets (Mojave 3) et son dernier album folk en solo est sublime (Palindrome Hunches).

3) Kurt Vile
Soleil, plage, cheveux au vent, chemise ouverte et la musique de Kurt Vile. J’ai énormément écouté son album de 2011 (Smoke Ring for My Halo), un disque qui m’apaise.

4) Real Estate
L’un de mes disques indie pop préférés de 2014 (avec The Proper Ornaments) avec cette pop song parfaite Talking Backwards que j’ai vraiment hâte d’entendre live.

5) Thee Oh Sees
Pas encore eu la chance de les voir live mais les échos des amis rennais donnent vraiment envie : ça va déchirer à St Malo !

J’ai aussi vraiment envie de groover sur Caribou, découvrir Angel Olsen, Mac DeMarco, Protomartyr, The War on Drugs, et revoir Baxter Dury.




Previous post

Route du Rock : indicateurs au vert

Next post

Direct live – Suivez la Route du Rock sur Pop is on Fire !

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *