Main Square Festival 2011 : les concerts du dimanche

Des nouvelles piles en poche, la dernière journée peut commencer ! 


Début de journée avec les Rival Sons, du rock à l’ancienne très inspiré des vieux groupes comme Led Zeppelin ou Deep Purple, aucune révolution mais un set sympa.


Un petit tour sur le seconde scène pour voir nos Rennais de Manceau (présents lors des dernières Transmusicales) : une belle pop dansante et joyeuse.


Retour sur la scène principale pour la venue de Charles Bradley, un chanteur soul qui n’a pas été l’ancien imitateur de James Brown pour rien. Il se fait attendre en laissant son groupe jouer seul les 3 premiers titres, puis arrive pour nous offrir un voyage dans le passé, on n’est plus dans la pop mais certains titres dignes d’un Tarantino font mouche.


Petite pause… de passage devant la seconde scène, je découvre I Blame Coco (avec pour chanteuse la fille de Sting), certains titres sont très sympa, d’autres moins, la prestation d’ensemble est bonne.

Retour vers la scène principale pour se placer pour la fin de journée, il y a du monde (notamment pour Coldplay) et il faudra lutter pour assister aux derniers concerts dans les premiers rangs ! L’impasse est donc faite sur le concert de Cold War Kids (ils seront aux Vieilles Charrues), on aura aussi manqué Puggy, auteurs parait-il d’une très bonne prestation.


La dernière ligne droite commence sur la grande scène, Elbow prend place. La prestation est un peu plate à mon goût, on attend la suite.


C’est maintenant l’heure de la très attendue (pour moi) PJ Harvey. Polly Jean arrive vêtue tout en blanc, son groupe est lui installé à l’autre bout de la scène. Elle est souriante mais peu causante, les titres se succèdent mais le public a du mal à prendre. Seuls ses titres électriques semblent enthousiasmer l’audience, la faute à un cadre peu intimiste ? Réponse dans 15 jours aux Vieilles Charrues où il sera possible de comparer.


La fin de soirée aproche, Portishead arrive ! Pas d’excès et peu d’échanges, pourtant le public semble réceptif, les titres captent l’attention, à l’image du tube « Glory Box ».


Dernier concert avec l’arrivée sur scène de Colplay, le spectacle est excellent, bien loin des touches commerciales présentes sur les derniers opus du groupe. Quelques fautes (notamment une nécessitant de recommencer « In My Place »), mais un plaisir continu et une osmose complète avec le public. Tous les titres phares du groupe sont joués, quelques inédits aussi (moins bons).


Le festival se termine sous une pluie de ballons et confettis, une très bonne édition et un cadre sympa à découvrir.




Previous post

Main Square Festival 2011 : les concerts du samedi

Next post

Bumpkin Island aux Trans Musicales

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *