Retour sur le live des BRMC

Retour sur le concert des Black Rebel Motorcycle Club réalisé au Bataclan mercredi dernier.

Premier enseignement du concert : à Paris il ne faut pas être en retard ! Le billet indique un début de soirée à 19h30, après une rapide première partie manquée et un peu à ma surprise, le concert des BRMC commence dès 20h30… soit seulement une dizaine de minutes après mon arrivée : la capitale est vraiment un monde à part.

Je découvre le Bataclan (complet depuis plusieurs semaines) : un belle salle dans laquelle le son va vite s’avérer très bon.

Le concert commence, un mise en bouche avec les deux titres « War Machine » et « Mama Taught Me Better » du dernier album « Beat the Devil’s Tattoo » : très bon album mais qui a encore un peu de mal à accrocher le public. Le trio est bien présent, l’occasion de découvrir la nouvelle venue Leah Shapiro à la batterie.

L’ambiance monte petit à petit, Peter Hayes et Robert Turner prennent leurs marques et nous offrent peut-être ce qui se fait de mieux sur la scène Shoegaze actuelle : un mélange sublime entre mélodies et sons de guitares saturées, une musique paradoxale mixant la propreté du set et l’aspect « bruitiste » de leurs compositions.

Le concert prend son premier tournant avec l’enchainement de « Beat the Devil’s Tattoo » et surtout « Love Burns » qui permettent de conquérir un public qui n’attendait que ça.

La suite reste très bonne même si l’osmose n’est pas parfaite sur les nouveaux titres, la première partie du set se termine sur un énorme « Whatever Happened To My Rock & Roll » ravageant tout sur sa route.

La deuxième partie recommence mollement avec le titre de Bob Dylan « Visions of Johanna » interprété par un Robert Turner en solo : peut-être le coup de moins bien du concert sur cette reprise sans originalité où l’on perd complètement le son faisant la marque de fabrique du groupe.

Le spectacle ne tarde pas à repartir du bon pied, cette seconde partie continue crescendo, hormis une coupure sur « Conscience Killer » faisant suite à un malaise dans le public, pour finir en apothéose sur les électriques « Six Barrell Shotgun » et « Spread Your Love ».

Le public en redemande et les BRMC reviennent pour une troisième partie et trois titres supplémentaires pour clôturer ce superbe concert, dont un « Shadow’s Keeper » commençant doucement pour finir par retourner la salle.

Celle-ci est comblée et l’audience en veut encore et toujours, de longs applaudissements pendant plusieurs minutes pour faire revenir le trio de San Francisco… en vain, c’est bel et bien terminé. Plus de 2 heures au total, cela reste une superbe prestation dont beaucoup garderont un grand souvenir !

Plus tard dans la soirée, il semble que certains chanceux aient eu le bonheur de voir Robert Turner revenir devant le Bataclan pour une session acoustique… sans moi !

 

Black Rebel Motorcycle Club Setlist Le Bataclan, Paris, France, Beat the Devil's Tattoo 2010

 

Posté par : Tarplan



Previous post

Une exposition photos à découvrir !

Next post

Art Rock 2010 : jeudi 20 mai

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *