Art Rock 2010 : jeudi 20 mai

Le festival commence avec pour affiche une soirée avec Air & The Hots Rats jouant Virgin Suicide !

The Hot Rats

La soirée débute avec les Hot Rats seuls, pour jouer leur album de reprises arrangées « Turn ons » : on retrouve ainsi les 2 anciens Supergrass sur scène pour ouvrir le festival.

Le grand Théatre de la Passerelle affiche complet… le spectacle peut commencer ! Le set est court (une trentaine de minutes seulement) mais le son est bon. Le moins que l’on puisse dire, c’est que Gaz Coombes (guitare/chant) et Danny Goffey (batterie) n’ont pas tout perdu après le récent split de Supergrass

Les deux anglais (accompagnés de 2 mannequins) nous offrent des titres électriques nous rappelant les meilleures heures du rock britannique.

Malheureusement le public assis est venu en grande partie pour Air et a du mal à accrocher, le choix du théâtre n’était sans doute pas adapté… Coupons court, les Hots Rats doivent maintenant se préparer pour l’événement de la soirée, jouer « Virgin Suicides » avec Air (ceci étant probablement la raison de ce mini-concert).

Air & The Hot Rats

Air arrive et les premières impressions sont bonnes : le son et les réglages sont très bons, la prestation est propre et planante, l’alchimie avec les Hots Rats semble prendre, le contexte du grand théâtre est cette fois vraiment adapté !

Le public est tout de suite envouté par l’esprit retrouvé de la BO de Virgin Suicides, une grande première sur scène.

Bien entendu les deux Versaillais ne sont pas des bêtes de scène et les échanges avec le public sont rares, ils restent dans leur monde mais ça n’empêche pas de savourer les airs mémorables du film de Sofia Coppola : la grande classe !

Les chansons passent et on arrivé (déjà) à la fin après une petite quarantaine de minutes, l’intégralité de la bande originale est jouée et Air & The Hot Rats quittent la scène sur une standing ovation… pour ne plus revenir !

Cela restera le point décevant de la soirée, mais sera expliqué le lendemain lors de la conférence de presse.

Oh No Ono

Le grand théâtre se vide mais la soirée n’est pas terminée pour autant, place à Oh No Ono au Forum. Ce concert est retransmis en direct au Danemark, il est organisé dans le cadre de la soirée « Art Rock meets SPOT » : les Français GaBlé et Montgomery jouent au festival SPOT à Arhus tandis que les Danois de Oh No Ono et Lucy Love font chemin inverse (concerts retransmis en direct dans les festivals respectifs).

Les Danois nous offrent une pop sympathique qui est plutôt agréable à écouter même si elle n’invente rien et ne fait pas forcément dans la difficulté. On retrouve ainsi quelques mélodies entrainantes avec des influences à mi-chemin entre I’m From Barcelona et MGMT… la prestation n’est pas transcendante mais cela reste intéressant.




Previous post

Retour sur le live des BRMC

Next post

Conférence Air & The Hot Rats

Pas de commentaire

Mettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *